Category

Biologie

Category

Une petite vidéo sur ce sujet qu’il me parait indispensable de faire connaitre au plus grand nombre…

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=bYVE05egjPg]

Pour une fois, vous remarquerez que ça n’est pas un sujet que j’avais déjà traité sur le blog !

Je n’ai pas beaucoup de compléments à ajouter à la vidéo, à part un truc un peu étonnant que j’ai compris sur le tard, c’est que les palindromes…n’en sont pas ! Il m’a fallu retourner à la toute première publication de 1987 (voir [1]) pour m’en rendre compte, mais si j’ai bien compris on parle de séquence ayant en fait une symétrie « dyadique », c’est-à-dire que quand on les lit à l’envers, on retrouve ne retrouve pas les mêmes bases mais leurs complémentaires.

Par exemple puisque A et T sont complémentaires ainsi que C et G, la séquence

AGGCGCCT

possède une symétrie dyadique : les 4 premières bases (AGGC) sont complémentaires des 4 dernières lues à l’envers (TCCG). Comme les deux séquences sont complémentaires, leurs transcriptions ARN peuvent s’apparier pour former une sorte d’épingle à cheveux.

sentineli-island

On entend régulièrement parler de ces tribus qui vivent encore à l’écart de ce que nous appelons « la civilisation ». Il en existe de moins en moins, et généralement quand évoque ces communautés, c’est justement parce que leur existence est mise en danger par la déforestation, le tourisme ou simplement le contact avec « la civilisation ».

Heureusement certains de ces peuples parviennent à conserver leur mode de vie, et c’est notamment le cas de ceux dont je veux parler aujourd’hui : les Sentinelles. Ces derniers sont en effet probablement le peuple le plus isolé du monde, et tout porte à croire qu’ils vont le rester encore pour un moment.

Nouvelle vidéo, qui retrace l’histoire évolutive récente de la lignée humaine. [youtube=http://www.youtube.com/watch?v=yd_bfJ9kpPA] Pour ceux que le sujet intéresse, j’avais écrit quelques billets reliés : Denisova, qui c’est celle-là ? Out of Africa Aux origines de l’homme : De Lucy à Toumaï

Sort_sol_pdfnetIl s’agit de la plus grosse étude scientifique jamais entreprise sur les oiseaux. Elle est le fruit d’une collaboration entre près de 80 laboratoires de recherche, qui ont réalisé le séquençage du génome de 48 espèces d’oiseaux, parmi les 10 000 que l’on connait actuellement.

Parmi les nombreux résultats de cette étude (une vingtaine de publications au total), l’une des plus importante concerne la reconstitution de l’équivalent de l’arbre généalogique des oiseaux. A partir des génomes et au prix de calculs ayant demandé un total de 300 ans de processeur, il est en effet possible de préciser les relations de parenté entre les différentes espèces, et même de dater dans une certaine mesure les divergences entre les différentes lignées.

Comme je suis sympa, je vous ai redessiné l’arbre à partir de données publiées dans Science [1], vous pouvez cliquer pour le voir en plus grand.

1280px-Mug_of_TeaBien que le chiffre exact ne soit pas si simple à déterminer, on estime que l’espèce humaine compte environ 10% de gauchers, pour 90% de droitiers…auxquels il faut bien sûr ajouter environ 1% d’ambidextres (oui, je sais, ça fait 101%).

Conséquence de tout ça : nous vivons dans un monde irrémédiablement fait pour les droitiers, comme en témoigne cette tasse avec l’anse à droite.

Seul un humain sur 10 est gaucher, donc : mais pourquoi une telle (dis-)proportion ? Si notre préférence manuelle était totalement le fruit du hasard, on s’attendrait plutôt à 50/50. Ou à l’opposé, ça n’aurait pas été surprenant qu’elle eut été la même pour tout le monde : tous droitiers, ou tous gauchers. Après tout nous avons tous le coeur à gauche et le foie à droite !

Mais 10% de gauchers, pourquoi ?